Comment choisir son sport en fonction de ses objectifs bien-être ?

par Emie KIPPELEN sur November 29, 2021

Nous avons naturellement besoin de prendre soin de nous mais il est souvent difficile de consacrer une partie de son temps au sport. Aussi s’ajoute le problème de parvenir à trouver l’activité physique qui nous correspond et nous apporte un bien-être propre à chacune.

Beaucoup pense que le sport n’est affaire que d’apparence et fait travailler uniquement son corps et ses attributs physiques. Mais le sport est aussi bénéfique d'un point de vue psychologique. Il joue un rôle d'anti-stress afin de prévenir des dépressions passagères qui touchent environ 20% des femmes chaque année ! Il permet également d’améliorer sa confiance en soi, d’apprendre à connaître les personnes qui nous entourent mais aussi de se sentir mieux dans sa peau.

Certaines personnes célèbres n’ont pas hésité à s’exprimer sur le sujet : Nelson Mandela disait « le football, aussi bien que le rugby, le cricket et les autres sports collectifs, ont le pouvoir de guérir les blessures » tandis que Bethany Hamilton, surfeuse Américaine, s’est adressée directement à toutes les femmes « Du courage, du sacrifice, de la détermination, de l’engagement, de la force, du cœur, du talent, du cran. C’est de ça que les femmes sont faites, sur le terrain et en dehors. ».

Les bienfaits du sport sur ma santé

Un allié à toute les échelles

Il n’est aujourd’hui plus à préciser que le sport est bénéfique autant physiquement que mentalement. Mais se poser la question pourquoi est plus que légitime. Pourquoi une activité physique régulière améliore-t-elle notre santé et nous maintient en forme ?

Parmi les nombreuses études effectuées sur les effets du sport sur la santé, il est admis que l’exercice physique stimule toutes les facettes de notre corps. Chaque organe, chaque muscle est mis à contribution pendant l’effort. Il a été prouvé à travers les années qu’une activité sportive exercé pendant au moins 2h30 chaque semaine réduirait jusqu’à 30% le risque développement de certaines maladies chroniques comme les maladies cardio-vasculaires, le diabète de type 2, l’obésité, l’hypertension artérielle et bien d'autres encore. Pas besoin d’être un athlète de haut niveau pour recueillir les fruits de l’exercice physique !

Mais alors que se passe-t-il dans notre corps ? En réalité, pendant notre sport, il se passe nombre de réactions chimiques à travers notre organisme. Vous devez surement connaitre ce sentiment de satisfaction après une bonne séance de sport n’est-ce pas ? Eh bien elle s’explique assez simplement.

La première cause de cette sensation de bien-être est la libération de molécules dont vous avez déjà entendu parler : l’endorphine qu’on surnomme aussi et pas sans raison “morphine naturelle”. Le simple fait de sécréter de l’endorphine provoque une multitude de réactions en chaînes agissant dans la totalité de notre corps. On peut les diviser en trois catégories :

  • Anxiolytiques
  • Antalgiques
  • Anti-fatigue

Dans un premier temps, elle endort les émotions et les sensations négatives. Ceci explique pourquoi nous sommes heureux après avoir fait une bonne séance. Puis, les effets anti-douleurs commencent à faire effet. Nous sommes capables de faire un plus grand effort et nous permet entre autres de moins ressentir les douleurs liées aux muscles et tout ce qui se rapproche des tendons. Cet effet agit pendant 4h après le secrètement et explique en partie pourquoi les sportifs de haut niveau peuvent garder un rythme intense aussi longtemps ! Enfin, l’endorphine agit aussi directement sur l’essoufflement et l’effort en modérant notamment les fonctions cardiaques et respiratoires.

Ces hormones sont produites par l'organisme lors d’un effort physique d’au moins 30 à 45 minutes et ainsi, la quantité d’endorphines libérées peut atteindre jusqu’à 5 fois celle de la sensation après une bonne nuit de sommeil ! Une bouffée de bonheur à l’état pur ! 

Il ne faut pas oublier qu’il n’y a pas que les endorphines qui jouent sur notre bonne humeur. L'activité physique active également la production de neurotransmetteurs comme la noradrénaline, la dopamine et la sérotonine, qui ont un impact positif sur notre humeur.

 

 

Le sport, c’est bon pour le moral !

Si vous avez envie de vous lâcher en chantant un air de la Compagnie Créole, allez-y c’est votre moment !

Plus sérieusement, la pratique d'une activité physique améliore la circulation de l'oxygène dans l'organisme et contribue à une meilleure oxygénation du cerveau. L'activité cérébrale s’en retrouve boostée et les performances de notre organe s’améliorent. C'est pour cela qu’on nous conseille de s'aérer l'esprit dans la journée permettant de revigorer notre cerveau. Beaucoup pensent perdre du temps en prenant une pause mais à tort ! Que l'on soit au travail ou à la maison, avec une grosse charge de travail ou en aidant les enfants à faire leurs devoirs, s’aérer l’esprit et faire de l'exercice physique permet d’être plus efficace et de repartir plus concentrée et moins remplie de pensées parasites. "Un esprit sain dans un corps sain" ou comment cultiver sa force mentale pour un épanouissement total.

Rien qu’avec cette phrase on peut comprendre l'impact qu’a le sport sur notre bien-être et qu'activité physique peut rimer avec développement personnel (enfin pas vraiment mais bon). Il nous permet de diminuer le stress, augmente l’estime et le dépassement de soi, nous aide à adopter une bonne hygiène de vie et nous permet même de développer notre mental au profit de notre moral.

Il existe des activités qui nous permettent de travailler cet aspect-là tout en profitant à fond ! La méditation permet de se recentrer sur soi-même et d’apprendre à mieux gérer son attention pour être plus concentré. Il est un bon outil pour reprendre confiance en soi et repartir sur des bases sereines. Les sports de combat ou de précision permettent aussi de se calmer et de se focaliser sur un objectif tout en faisant le vide dans notre tête pour ne pas être perturbé par des pensées superflues. Il en existe de nombreux dans la catégorie précision accessible à n’importe qui et il y en a pour tous les goûts : le tir à l’arc, le golf, les fléchettes, le billard et même la pétanque !

Si ce sentiment de surmenage commence à vous submerger et que vous sentez que vous n’arrivez plus à tenir le cap, il existe de nombreuses activités adaptées à vos besoins et envies. Le problème qui se pose maintenant est le suivant : comment choisir le sport qui va me faire du bien ?

 

 

Bien choisir son activité physique

Un sport pour chacune de nous

Vous vous en doutez, il n’y a pas de réponse universelle. Cela dépend de l’appréciation de chacune, de notre condition physique, de nos expériences personnelles, de nos affinités et j’en passe. Ce que j'aime, je n'aime pas, plutôt le sport en extérieur ou en intérieur ? Seule ou en équipe ? Plaisir ou compétition ? Tant de questions qui sont un début de réflexion, pratique pour commencer à vous faire une idée avant de sélectionner une activité.

 

En solo

Nous vous avons demandé sur Instagram dans quelles conditions vous préfériez faire votre sport et vous nous avez répondu en majorité que vous aimiez être seule. À 58%, vous étiez plutôt randonnée que running et vous choisissiez la forêt pour être en contact avec la nature à 67%. Il est donc très probable que nous le faisons avant tout pour nous et que nous aimons le calme et le dépassement de soi mais pour notre propre bien-être. Ainsi, des sports comme le running ou la course à pied sont des activités qui peuvent vous correspondre sur ces aspects-là. Attention tout de même à bien s‘équiper car les terrains sont assez irréguliers et des entorses de la cheville sont très courantes !

Nous avons parlé de la randonnée qui procure un ressourcement certain mais cette dernière ne se limite pas qu’à si peu. En effet, elle permet de se définir un but à atteindre clair et mesurable car toujours d’après vous, vous préférez à 67% vous fixer un objectif de distance que de temps.

Dans un autre registre, si vous voulez reprendre une activité malgré des problèmes physiques, vous pouvez opter pour la natation. Ce sport permet de pouvoir se dépenser librement avec des contraintes moins importantes que ce soit en termes musculaires ou osseux. Parfait pour reprendre après une grosse blessure ou pour continuer à se faire plaisir malgré des douleurs physiologiques.

Pour un côté plus urbain et pratique, il est possible d’allier l’utile à l’agréable. Par exemple, au lieu de prendre votre voiture pour aller travailler, vous pouvez imaginer prendre votre vélo ou même vos rollers et partir au bureau. Vous pourrez effectuer votre séance d’exercice journalière, vous éviterez de dépenser de l’essence et faites un geste de plus pour la planète et la cerise sur le gâteau, fini les galères pour trouver une place ! Alors, qu’attendons-nous ?

 

 

En équipe

Pour de nombreuses personnes, il n’est pas motivant de faire du sport seul et nous avons du mal à être régulier sans se retrouver en famille ou entre amis. Il est vrai qu’il est moins courant de faire du sport en équipe et pourtant, ces activités physiques recèlent de nombreux atouts insoupçonnés. Le choix est plus difficile mais le jeu en vaut la chandelle car chaque sport apporte son lot de bienfaits.

Certains se concentrent sur le renforcement musculaire, tandis que d’autres plus spécifiquement la souplesse et la mobilité articulaire. Par exemple, le basket fait intervenir l'adresse, la vélocité et l’équilibre alors que le volley-ball fera plus appel à la détente, la coordination et l’agilité.

Mais les bienfaits des sports collectifs ne sont pas uniquement physiques. Ils font ressentir leurs effets aussi sur le plan psychique avec un impact positif sur la gestion du stress, le moral et le bien-être. Il est un tout dont chaque sport permet de travailler sur des aspects de son corps tout en apprenant des valeurs fondamentales peu représentées dans le sport en solo. Accorder sa confiance aux autres, tisser des liens sociaux forts, renforcer l’estime et sa confiance en soi, gérer des relations humaines, accepter la critique pour avancer et bien d’autres encore... Tant de valeurs qui font du sport collectif, un vrai choix pour son bien-être.

 

 

Respecter vos envies et votre rythme

Il ne faut pas oublier avant de vous lancer qu’il est déconseillé de faire souffrir votre corps à chaque séance. Il est important d’adapter son temps d’exercice en fonction de ses capacités actuelles pour éviter de vous surmener. Pour cela, il n’y a pas mille solutions, commencer progressivement avec des objectifs clairs et définis en amont.

Par exemple, si vous faites du running, définissez un objectif de distance assez simple pour jauger vos capacités. Nous vous conseillons de démarrer entre 3 et 5 km pour débuter. Le but sera d’alterner toutes les 5 minutes entre course et marche pour habituer votre cœur et votre respiration à l’effort continue. C’est un exercice simple qui va vous permettre de vous défouler tout en prenant soin de prendre le moins de risques possible. Si vous sentez que vous pouvez faire plus, alors n’hésitez pas à courir pendant 10 minutes puis 20 etc... Vous sentirez vos efforts être récompensés et vous verrez votre progression en temps réel ! Une source de motivation inépuisable !

Mais avant de vous lancer, quel que soit le sport choisi, il faut bien faire attention à ne pas brûler les étapes. Vous devez d’abord préparer votre corps et votre cœur à l’effort. L’échauffement est un élément indispensable pour vous éviter un bon nombre d'accidents. Pour cela, vous pouvez débuter par 10 minutes d’exercices en tout genre : montée de genou, footing léger, pas chassées ou bien d’autres. L’échauffement vous permet de vous mettre en condition physique et mentale avant l’effort et permet réduit de manière drastique le risque de déchirement musculaire inopiné.

Pendant l’effort, il y a des petites choses à vérifier pour s’assurer que tout aille bien. Des petits réflexes qui ne mangent pas de pain mais qu’il est toujours bon de rappeler.

  • Respirez à fond et hydratez-vous régulièrement avec de l’eau
  • N’allez jamais au bout de vos limites
  • Apprenez à connaître votre fréquence cardiaque limite : 220 – votre âge = nombre de battements par minute
  • Contrôlez souvent votre pouls, en prenant quatre fois le nombre de pulsations pendant 15 secondes
  • Accordez-vous des temps de repos durant lesquels votre fréquence cardiaque doit diminuer d’au moins 30 battements en 3 minutes

Après la fin de la séance, on nous disait souvent qu’il fallait s’étirer. Mais aujourd’hui, ce n’est plus tellement vrai et cette question divise les professionnels de la santé. Certains affirment qu’il est indispensable de s’étirer pour éviter les courbatures mais de l’autre, ils accentueraient les micro lésions et pourraient abîmer nos muscles. Il est donc recommandé si vous voulez réduire les effets des courbatures de vous étirez doucement 1h après l’activité sportive.

 

Enfin un dernier conseil pour la route et le plus important, profitez à fond et faites-vous plaisir !

No Limit Just U

Laisser une réponse
RETOUR AU SOMMET

5 jours pour essayer avant d'acheter

En savoir plus

Choisissez vos articles
Choisissez vos articles préférés dans la limite de 600€. Vous pourrez les essayer chez vous sans avancer d’argent.

Sélectionnez essayer avant d’acheter
Sélectionnez elyn pour finaliser votre commande à l’étape du paiement. Vous n'êtes pas débité, vous ne paierez que les articles gardés*.

 

Essayez vos articles à la maison
Vous avez 5 jours après la réception de la commande pour vous décider. Passé les 5 jours, vous serez débité pour les articles gardés.


*hors frais de livraison si applicable - non disponible pour les articles en précommande
Alimenté par elyn